Promenons-nous dans les bois

Le weekend dernier, j'ai enfin réussi à partir en balade avec mon appareil photo. Je n'avais pas fais ça depuis le mois de décembre et cela commençait à me manquer énormément !

Je n'avais pas le temps, ni forcément l'inspiration. Et maintenant que je me suis réellement mise à la photo, j'ai besoin de créer, j'ai besoin de nouveauté pour continuer d'évoluer.

Pour cette séance, j'avais envie de nature mais aussi de m'attarder sur des petits détails, je voulais zoomer les petites choses, j'avais envie de poésie.

Alors j'ai ouvert les yeux, marché un peu plus lentement, je me suis arrêter. J'ai pris une photo, puis deux, puis trois. Puis 100. Et je n'en ai gardé qu'une petite quinzaine. C'est la magie du numérique. Et aussi le fait que je devienne de plus en plus exigeante avec moi-même.

J'ai besoin de douceur, de beauté, de calme. J'ai besoin de respirer, de m’émerveiller. Et comme la nature, l'hiver m'a permis de suspendre le temps. C'est cela que j'ai voulu vous montrer ici, j'ai voulu vous montrer que, lorsque l'on suspend le temps, on peut voir se révéler la beauté du monde.

 

Leave a reply

Your email address will not be published.